Muller verléisst de Racing
Grettnich iwerhëllt
Centre de Formation de Football
Neien iwerdachten Trainingsterrain
Neuer Vorstand bei der FLF
Léo Hilger gewählt
Jans meilleur défenseur de D1 belge
L'exploit du jeune pro luxembourgeois
Platini zieht Kandidatur zurück!
Keine Chance mehr zu gewinnen.

 

Notre site:
www.profootball.lu
Notre email:

Notre compte:
ING
lu06 0141 9374
4040 0000







 

Dernier changement:
1er février 2016
email:

Notice légale: Profootball © 


Guy Hellers quitte la FLF

04 août 2010


 

 
Guy HELLERS 240x273web
 
Guy Hellers en a assez
de la FLF et
de Paul Philipp 
 
 

Ce n'était un secret pour personne: Guy Hellers et Paul Philipp ne s'entendaient pas du tout. Le travail de sape du président de la FLF a payé et Guy Hellers jette l'éponge pour trouver  - nous le pensons - un climat de travail plus propice pour ses acivités d'entraîneur.

Pro Football aurait préféré le départ du président de la FLF qui dans son règne n'a pas encore pris une seule initiative pour faire progresser le football luxembourgeois.

Rappelons-nous quelques-unes de ses décisions néfastes et contraires aux intérêts du football luxembourgeois:

Ainsi Paul Philipp s'est opposé sns explications au projet de Pro Football qui prévoyait de faire participer une équipe professionnelle luxembourgeoisae au championnat de Belgique. 

Une des premières décisions de son mandat de président a été de retirer les U19 du championnat régional allemand où ces jeunes espoirs avient chaque semaine l'occasion de s'aguerrir dans un championnat exigeant.

Il a augmenté la Première Ligue luxembourgeoise de 12 à 14 équipes alors que tous les experts étaient d'un avis contraire. Lui-même avait exigé cette réduction à l'époque où il était entraîneur national.

Il a refusé la discussion de la proposition de Pro Football de créer un championnat avec une Première Ligue et une Deuxième Ligue à 8 ou 10 clubs et de rejoindre ainsi de nombreux pays européens qui ont un championnat avec moins de 14 équipes.

Récemment encore il a déclaré publiquement que l'entraîneur national Guy Hellers débitait des bêtises quand celui-ci réclamait un championnat de meilleur niveau en réduisant le nombre des équipes de la Première Ligue. 

Nous attendons de Guy Hellers qu'en moment opportun il mette les cartes sur la table sur tous les disfonctionnements qu'il y a eu entre le président de la FLF et l'entraîneur national.

En attendant, nous regrettons la décision de Guy Hellers d'avoir cédé devant les attaques régulières et répétitives du président Philipp.

Pour son prochain travail, qui sera certainement en relation avec le football luxembourgeois, nous souhaitons bonne chance à Guy Hellers et nous lui disons merci pour son travail engagé et réussi en faveur du football luxembourgeois et de l'équipe nationale.

 

 
Pro Football /cd/ 4 août 2010   
   

La succession de Guy Hellers 
 
La FLF a chargé Luc Holtz d'assurer l'intérim. Que va faire la FLF? 
 
lire à ce sujet: lucholtz