Muller verléisst de Racing
Grettnich iwerhëllt
Centre de Formation de Football
Neien iwerdachten Trainingsterrain
Neuer Vorstand bei der FLF
Léo Hilger, neu im Vorstand
Jans meilleur défenseur de D1 belge
L'exploit du jeune pro luxembourgeois
Platini zieht Kandidatur zurück!
Keine Chance mehr zu gewinnen.

 

Notre site:
www.profootball.lu
Notre email:

Notre compte:
ING
lu06 0141 9374
4040 0000







 

Dernier changement:
1er février 2016
email:

Notice légale: Profootball © 


--- Pro Football feiert 2016 sein 10-jähriges Bestehen. ---

 

foot-italien-01web
 
   


Quelle politique pour les jeunes footballeurs?

 

  

Le 12 juillet 2003 le Comité pour la professionnalisation du football luxembourgeois publiait son premier rapport sous le titre : "Le Projet Club Lëtzebuerg". A côté de la proposition pour la création d'une équipe professionnelle de football à intégrer dans la deuxième division du championnat de Belgique, le Comité faisait une multitude de propositions et de suggestions pour relever le niveau de notre football.

Or nous constatons avec satisfaction et plaisir aujourd'hui que toutes les idées développées en 2003 par le Comité pour la professionnalisation du football luxembourgeois, ne sont pas tombées totalement sur un sol infertile.

En effet, la FLF vient d'écrire une lettre au COSL à la date du 26 février 2007, lettre que nous qualifions de mémorable et encourageante pour l'avenir du football. Dans cette lettre la FLF propose de s'orienter d'après le modèle du subventionnement des écoles de musique qui a fait l'objet d'une loi, pour aider financièrement l'encadrement et la formation des jeunes sportifs du pays.

Il est réjouissant et remarquable de constater cette brusque identité de vue entre l'ancien Comité de professionnalisation de 2003 et le Conseil d'administration de la FLF d'aujourd'hui dans une nouvelle orientation de la politique d'encadrement et de formation des jeunes.

Ci-dessous nous publions la lettre de la FLF au COSL et l'extrait du premier rapport "Le Projet Club Lëtzebuerg" qui contient la proposition de prendre le statut des écoles de musique comme modèle.

Mais la FLF se doit de poursuivre cette idée avec engagement et assiduité car c'est une nouvelle voie dans l'intérêt de tous les jeunes footballeurs du Luxembourg, toutes nationalités comprises, bien entendu.

Nous tenons à féliciter le Conseil d'administration de la FLF pour cette intiative et nous leur suggérons d'envoyer une copie de cette lettre à tous les ministres et à tous les députés.

 

 

 
La Rédaction de Pro Football asbl / 7 mars 2007
 
   


Lettre adressée par la FLF au COSL le 26 février 2007

 


Objet: encadrement des sportifs - aides financières 

 

 

Monsieur le Président,
Madame la Secrétaire générale,
Mesdames, Messieurs les administrateurs,

Au nom et pour compte de notre Fédération, nous nous permettons de vous contacter au sujet d'une problématique qui va en grandissant et qui nous tient particulièrement à coeur.

Chaque jour, des milliers de jeunes sportifs sont encadrés à travers tout le pays par les clubs des différentes fédérations sportives afin de leur offrir la possibilité de pratiquer leur sport favori dans les meilleures conditions possibles.

Etant donné l'organisation scolaire actuelle au niveau des horaires, cet encadrement ne peut se faire majoritairement que les après-midi ce qui engendre pour les clubs d'énormes problèmes logistiques pour trouver non seulement des personnes disponibles, mais si possible également qualifiées dans la discipline sportive qu'elles enseignent.

Pour garantir un encadrement adéquat, la majorité des clubs de toutes les fédérations doit actuellement subvenir de façon autonome au financement de cet encadrement.

Notre fédération considère ses activités et celles de toutes les autres fédérations comme élément indispensable à un épanouissement complet de notre jeunesse.

Lors de l'inauguration de la nouvelle Maison des Sports en décembre 2006 à Strassen, le Ministre des Sports, M. Jeannot Krecké, avait d'ailleurs évoqué le sujet.

Afin de garantir l'épanouissement de nos jeunes et pour ne pas laisser dépérir les initiatives et l'engagement des clubs de toutes les fédérations et partant nos enfants, ne serait-il pas envisageable de prendre modèle sur d'autres secteurs d'activité pour ne pas décourager définitivement les efforts fournis par les clubs des fédérations sportives?

A ce sujet, le règlement grand-ducal sur la participation de l'Etat et de l'ensemble des communes au financement de l'enseignement musical ne pourrait-il pas servir comme base pour aider non seulement au maintien, mais également et surtout au développement de tous les sports - individuels et collecifs - de notre pays?

Notre fédération se propose d'ores et déjà de collaborer activement dans l'élaboration d'une telle proposition.

Par la présente, nous vous prions, Monsieur le Président, Madame la Secrétaire générale, Mesdames et Messieurs les administrateurs, d'intervenir auprès des instances compétentes, afin de réunir toutes les parties concernées dans le but de trouver une solution, permettant de faire bénéficier l'ensemble du mouvement sportif national d'un support étatique et communal, afin de garantir la pérennité des fédérations sportives luxembourgeoises et de leurs clubs, mais sutout, et avant tout, l'épanouissement sportif et social de notre jeunesse.

Dans l'attente de vous lire et en vous remerciant à l'avance de l'intérêt que vous porterez à la présente, nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, Madame la Secrétaire générale, Mesdames, Messieurs, l'expression de notre considérationn distinguée.

Pour le Conseil d'Administration

P. Philipp, J.J. Schonckert, J. Schiltz, Ch. Schaack

 

 
   
   


Extrait du Rapport du 12 juillet 2003 "Projet Club Lëtzebuerg"

 

à lire in extenso sur le site sous:
La Professionnalisation / "Club Lëtzebuerg"-Projekt / Premier rapport du Comité (doc pdf)
 

 

Le Comité (pour la professionnalisation du football  luxembourgeois) pense en plus qu'il faudrait envisager de nouvelles mesures spécifiques comme :

- subventionner les entraîneurs des jeunes et créer dans les grands clubs des écoles de football pour former et encadrer professionnellement les jeunes footballeurs ;

Le Comité voudrait faire part de sa préoccupation pour un bon encadrement des jeunes footballeurs. S'entraîner régulièrement au football dans une école de football sous direction qualifiée et compétente est à ses yeux de la même importance que d'apprendre la musique dans une école de musique.

Le Comité propose de lancer un programme d'éducation sportive et de formation des jeunes footballeurs analogue à celui de l'enseignement musical dont le cadre de fonctionnement et le financement sont organisés par une loi spécifique et à charge conjointe de l'Etat et des communes.

Il fait un appel à la volonté politique des tous les partis de prévoir dans leurs programmes électoraux futurs les mesures nécessaires à un meilleur encadrement sportif des jeunes footballeurs et les aides financières pour les clubs qui organisent cette formation sportive des jeunes.

Afin de mettre tous les clubs sur un même pied en matière de formation des jeunes footballeurs le Comité invite la FLF à créer des normes que les clubs devraient respecter dans ce domaine : équipes, encadrement qualifié, infrastructures nécessaires, etc. Ces normes, liées au niveau sportif des clubs et à la division où ils jouent, devraient être respectées par les clubs sous peine de sanctions.