Muller verléisst de Racing
Grettnich iwerhëllt
Centre de Formation de Football
Neien iwerdachten Trainingsterrain
Neuer Vorstand bei der FLF
Léo Hilger, neu im Vorstand
Jans meilleur défenseur de D1 belge
L'exploit du jeune pro luxembourgeois
Platini zieht Kandidatur zurück!
Keine Chance mehr zu gewinnen.

 

Notre site:
www.profootball.lu
Notre email:

Notre compte:
ING
lu06 0141 9374
4040 0000







 

Dernier changement:
1er février 2016
email:

Notice légale: Profootball © 


--- Pro Football feiert 2016 sein 10-jähriges Bestehen. ---

 

Rene Peters 008rtl 2014 180x180


RENE PETERS

   

 

 

   
 6 mars 2015  René Peters: «Nous devons nous montrer plus "tueurs"»
Après Grevenmacher - Jeunesse 1-0 jeudi soir
 

René Peters dans les bras de Joël Magalhaes après l'ouverture du score signée Gançalo Almeida.

                

  René Peters dans les bras de Joël Magalhaes après l'ouverture du score signée Gançalo Almeida
. Photo: Ben Majerus                        
Quatre mois après sa dernière victoire contre Canach (1-0), Grevenmacher a remporté les trois points, jeudi soir,
face à la Jeunesse
. Un nouveau succès minimaliste dans les chiffres mais qui laisse augurer des perspectives
réjouissantes. Décryptage avec René Peters qui, blessé, a suivi la rencontre en spectateur.

• René, au delà de trois points précieux, cette victoire contre la Jeunesse fait un bien fou au moral...

C'est indéniable! Cette victoire est amplement méritée, nous étions supérieurs à la Jeunesse dans de nombreux
domaines et nous nous sommes procuré davantage de situations dangereuses. Par notre agressivité sur le porteur
du ballon, notre présence dans les duels, nous avons montré que nous voulions cette victoire plus qu'eux.

Plus entreprenante, mieux en place, votre formation a changé de visage depuis la fin d'année dernière.
A quoi est-ce dû?

Nous avons essayé de travailler du mieux possible durant cette trêve hivernale. Nous avons aussi beaucoup parlé
et analysé les erreurs que nous avons commises au cours du premier passage du championnat. Toutes ces erreurs
nous avaient coûté un paquet de points au final. Quand on y repense, nous avions entamé le championnat sans
commettre beaucoup d'erreurs, c'est d'ailleurs pourquoi il nous suffisait de ne marquer qu'un ou deux buts pour
prendre des points. Ensuite, nous avons commis pas mal d'erreurs de jeunesse, des erreurs vraiment bêtes. Et
nous n'avions pas su retourner la situation, c'est pourquoi nous nous sommes enfoncés si bas dans le classement.
Ce soir (jeudi), nous sommes revenus à nos principes et le résultat est là comme le prouve ce succès face aux Eschois.

Cette première partie de saison difficile, n'a-t-elle pas été finalement un mal pour bien pour des joueurs
qui sont encore en phase d'apprentissage?

Je ne veux pas dire qu'il nous fallait une demi-saison de la sorte mais il est certain qu'après notre bon début de
championnat, certains ont sans doute cru qu'ils étaient peut-être en avance par rapport à leurs réelles dispositions.
En tout cas, j'espère qu'ils ont retenu cette leçon.

Autour de l'heure de jeu, votre formation a connu un coup de pompe. Le CSG doit-il encore progresser
physiquement ou ce coup de fatigue est-il dû au contrecoup de la charge de travail effectuée cet hiver?

Cela est dû à notre système de jeu et aux composantes de notre groupe. Nous n'avons pas les joueurs techniques
qui sont capables de davantage poser le jeu, ralentir la cadence, ou faire la différence individuellement. Nous devons
nous adapter, évoluer de manière plus compacte et courir beaucoup pour fermer les espaces, ce qui entraîne une
grosse débauche d'énergie. De plus, le terrain est très lourd et nous avons davantage couru que nos adversaires.
Tous ces facteurs nous ont beaucoup fatigués.

Que devez-vous encore travailler pour confirmer et enfin décoller au classement?

Nous devons avant tout nous montrer plus «tueurs». Quand je fais le bilan de toutes nos occasions, des duels un
contre un, nous devons nous mettre à l'abri. Si ce n'est pas le cas, nous irons vers de nouvelles désillusions.
Attendons encore deux matches, pour dire que nous sommes bien lancés et que nous allons nous en sortir car le
classement au niveau des dernières places est très resserré. Souvenons-nous que nous avions pris sept points
lors de nos premiers matches avant de tomber dans un trou. Il nous faut encore bien travailler et récupérer les
quelques blessés qui sont actuellement sur la touche pour avoir davantage de solutions.

• Et vous, quand allez-vous reprendre la compétition?

J'ai vu mon médecin mardi à propos de mon genou, et même si j'ai repris la course depuis deux semaines, j'en
ai encore pour deux autres semaines avant de pouvoir frapper correctement dans le ballon et être opérationnel.

Propos recueillis par Didier Hiégel

 
   
 12 juin 2014
Le Quotidien
Peters à  Grevenmacher 
 

Le 24 mai dernier, René Peters quitta la pelouse du stade Alphonse-Theis en larmes. Meurtri de
n'avoir pu éviter la relégation du RM Hamm Benfica lors du match de barrage perdu aux tirs au
but contre Mondorf.

Si, dans un premier temps, son intention était de rester au club du président Zinsmeister, son
désir d'évoluer encore en BGL Ligue la saison prochaine fut la plus forte puisqu'il s'est engagé
avec Grevenmacher où il va retrouver Jacques Muller sous les ordres duquel il évolua à la
Jeunesse.

   
11 juin 2014 
rtl.lu 
 René Peters s'engage avec Grevenmacher.
Un troisième club de l'élite après le Swift et la Jeunesse.
 

Après le Swift et la Jeunesse, c'est un nouveau challenge qui attend René Peters du côté de
Grevenmacher. Selon RTL, René Peters portera la saison prochaine les couleurs de
Grevenmacher.

Si le RM Hamm évoluera dans quelques semaines en Promotion d'Honneur, René Peters,
qui fêtera ce 15 juin son 33e anniversaire, va poursuivre sa carrière en BGL Ligue.

L'ancien international a trouvé un accord avec le club mosellan, la durée du transfert porte
sur deux saisons. Sous ses nouvelles couleurs, Peters retrouvera son ancien coach à la
Jeunesse Jacques Muller. Ce dernier a en effet remplacé Marc Thomé à la tête du CSG.