Muller verléisst de Racing
Grettnich iwerhëllt
Centre de Formation de Football
Neien iwerdachten Trainingsterrain
Neuer Vorstand bei der FLF
Léo Hilger gewählt
Jans meilleur défenseur de D1 belge
L'exploit du jeune pro luxembourgeois
Platini zieht Kandidatur zurück!
Keine Chance mehr zu gewinnen.

 

Notre site:
www.profootball.lu
Notre email:

Notre compte:
ING
lu06 0141 9374
4040 0000







 

Dernier changement:
1er février 2016
email:

Notice légale: Profootball © 


 

 

 


   anthony moris la meuse 180x180     

ANTHONY MORIS

 photo lameuse  
   
rtl.lu
1r sept 2016

Sou séier kann et goen
Anthony Moris blesséiert,  Jonathan Joubert nees am Gol

 

Virun enger knapper Woch gouf den Anthony Moris als nei Nummer 1 am Gol vun der
Lëtzebuerger Football-Nationalequipe nominéiert.

 
 

Moris lux-sude 2016 1768MM 600x400 

  photo Mélanie Maps 

Nieuws KVM
7. November 2016


KV MECHELEN   http://www.kvmechelen.be
 

Anthony Moris succesvol geopereerd

Doelman Anthony Moris onderging een kijkoperatie aan de knie en zal 4 tot 6 weken out zijn.   Vorige week scheurde de Malinwa-goalie zijn meniscus en zo drong een kijkoperatie zich op. De dokters hoopten het stukje meniscus te hechten, maar dienden het toch te verwijderen. Moris start woensdag met zijn revalidatie en zal naar schatting vier tot zes weken out zijn.

29 octobre 2016
Le Quotidien

Anthony Moris touché au ménisque
et indisponible pour les Pays-Bas

 

Revoilà les emmerdes pour Anthony Moris! L'éclairci n'aura duré que trois mois et encore, le gardien de but aura été capable de se gâcher ses débuts en tant que n01 de la sélection en s'explosant une cuisse juste avant les grands débuts de la campagne des éliminatoires du Mondial-2018.

Là, il est vraisemblablement reparti pour quelques mois: en l'absence de diagnostic très précis fourni par le club, il se fera opérer en début de semaine pour une fissure au ménisque. Tout récemment encore, il se félicitait de ce que son travail journalier de renforcement musculaire lui avait permis, depuis sa rupture des croisés en 2015, de se tenir à l'écart de tout nouveau problème... Il aurait mieux fait de toucher du bois.

Pour lui, c'est un problème majeur au sens où il s'était imposé clairement au poste de n01 à Malines et qu'il va désormais devoir laisser la place à Colin Coosemans, son plus fidèle détracteur et ambitieux n02.
Pour combien de temps? On espère pas trop, histoire que le Flamand  ne prenne trop ses aises dans le costume et que Moris ne soit pas obligé de repartir de zéro, c'est à dire en position n02.

27.04.2015
RTL.lu

Den Anthony Moris as schwéier blesséiert

 
Den Anthony Moris, den zweete Goalkeep vun der Football-Nationalequipe, huet sech de Weekend
schwéier um Knéi blesséiert.
Op der Homepage vu sengem Club, dem FC Malines, steet ze liesen, dass hien 6 bis 8 Méint ausfällt.
 29 décembre 2014
Le Quotidien

Moris à Malines. C'est fait 

 

Libre de tout engagement depuis sa rupture de contrat avec le Standard de Liège à la fin de l'été dernier,
Anthony Moris a enfin trouvé un point de chute.

Le gardien de but international a offciellement rejoint le FC Malines (10e de Jupiler League), avec quii
il partia en stage en Turquie début janvier. Il a signé un contrat de six mois plus une année en option.

25 mai 2014
wort.lu

L'invité du jour / Anthony Moris

 

"Je faisais chambre commune avec Laurent Ciman"
Le gardien de Saint-Trond a côtoyé de nombreux Diables Rouges

 

Jonathan Joubert a accompagné Anthony Moris à l'entraînement, mais c'est le gardien de Saint-Trond qui défendra
les buts luxembourgeois.

Le match de ce lundi soir sera spécial à plus d'un titre pour Anthony Moris. Le gardien habaysien fêtera sa première
titularisation dans le but et retrouvera des garçons avec qui il a grandi à Sclessin.

Anthony, comment avez-vous appris que vous alliez jouer?

Jonathan est venu me l'annoncer lui-même à l'hôtel dimanche soir. C'est sympa de sa part. Ça m'a permis de bien préparer ce
match dans ma tête. Ce match dégagera un parfum spécial à plus d'un titre...C'est vrai que je connais beaucoup de garçons
en face. J'en ai côtoyés certains au Standard et d'autres dans les sélections de jeunes. Il ne faut pas se laisser envahir par l
a peur d'un résultat sévère. Si tout le monde prend du plaisir, on fera notre match. Parlez-nous un peu de ces Diables...

Je suis toujours en contact avec Laurent Ciman. J'ai partagé sa chambre pendant deux ans lors des stages et des mises au
Nacer Chadli chez les jeunes. Et en sélection, j'ai côtoyé Eden Hazard, Kevin De Bruyne, Thibaut Courtois. Des références
mondiales à l'heure actuelle. Vous en parlez comme si vous étiez toujours belge...

Je le suis toujours puisque j'ai encore la nationalité belge. Je vis en Belgique, j'y joue aussi. Ce sera très spécial. A ce propos,
une polémique est née lorsqu'on a appris votre disponibilité pour la sélection luxembourgeoise. C'est peut-être l'occasion
d'y mettre fin une fois pour toute.

Oui, ça m'a embêté. A partir du moment où je joue pour le Luxembourg, j'ai le même statut que tous les autres joueurs. J'ai fait
la démarche pour devenir luxembourgeois en raison de mes racines paternelles. La Fédération a été mise au parfum et m'a
contacté. Fin de la polémique. Parlons un peu de votre club, Saint-Trond. Vous avez échoué aux portes de la Division 1.

J'ai ressenti un grand sentiment de frustration. On a débuté avec un 0/6 puis on a pris sept points sur neuf. On devait gagner le
dernier match chez nous. On a perdu 2-4 contre Mouscron. On devra surmonter cette déception pour jouer les premiers rôles
la saison prochaine.

Sur un plan personnel, vous avez été titulaire tout au long des play-offs, sauf au dernier match. Que s'est-il passé?

C'était le dernier match de l'autre gardien qui allait quitter le club. J'ai été un peu amer car s'il s'agissait d'un match disputé
devant 12.000 personnes. J'aurais voulu aider l'équipe. Le point positif, c'est que j'ai pu me reposer pour arriver très frais ici.

Quelle suite comptez-vous donner à votre carrière?

J'espère que mon prêt sera renouvelé à Saint-Trond pour pouvoir jouer une saison complète.

La parenthèse Standard est-elle définitivement refermée?

Je veux jouer. Je sais que c'est difficile là-bas pour l'instant. Je ne veux pas retourner sur le banc à Sclessin. La meilleure
solution s'appelle Saint-Trond. 

 

Propos recueillis par Christophe Nadin à Genk 

   
28 octobre 2013
 Luxemburger Wort

DER KOMMENTAR AM SAMSTAG

Von „neuen“ Luxemburgern

VON LAURENT SCHÜSSLER

 

In seiner Rede anlässlich der ordentlichen Generalversammlung des Luxemburger Fußballverbandes FLF, Paul Philipp, auf die Wichtigkeit einer bestmöglichen Ausbildung der Jugendspieler in den Vereinen hingewiesen. „Wir müssen dafür sorgen, dass wir den jungen Spielern wieder eine Perspektive bieten“, wurde der starke Mann der FLF im LW zitiert. Worte. Die vorbehaltlos applaudiert wurden.

Szenenwechsel:

Zu Wochenbeginn wurde bekannt, dass der unweit des Großherzogtums geborgene dritte Torwart von Standard Liège die Luxemburger Staatsbürgerschaft erhalten hat. Eine Nachricht, die in der FLF-Zentrale in Monnerich freudig aufgenommen wurde: Nationaltrainer Luc Holtz stellte dem Neu-Luxemburger sogleich einen Platz in der Nationalauswahl in Aussicht. Weniger erfreut zeigten sich allerdings zahlreiche Fußballfans, die in den sozialen Netzwerken ihr Unverständnis ausdrückten und teils heftig bedauerten, dass den einheimischen Spielern ein „Ausländer“ vor die Nase gesetzt werde.

„Welchen Nutzen hat denn noch die Fußballschule des Verbandes?“, fragte beispielsweise ein nachdenklicher Zeitgenosse. Diese Kritik aus Teilen der Öffentlichkeit ist nachvollziehbar. Diese Kritik aus Teilen der Öffentlichkeit ist nachvollziehbar. Hatte der FLF-Vorsitzende nicht eben zuvor eine Perspektive für den eigenen Nachwuchs gefordert? Und stellte diese Integration eines hierzulande – und dies muss man eingestehen – völlig unbekannten Fußballern nicht eben das Gegenteil dar?

Nach dem im französischen Nancy gebürtigen Maxime Chanot, der vor sieben Monaten die Luxemburger Staatsbürgerschaft erhalten hat und bereits im Juni dieses Jahres sein internationales Debüt gab, ist Anthony Moris (so der Name des Torwarts) der zweite Profi, der auf diese Weise (voraussichtlich) den Sprung in den Nationalkader schafft.

Allerdings sind auch die Gedankengänge von Holtz durchaus nachvollziehbar, der das Optimum aus den vorhandenen Möglichkeiten herauskitzeln will. Im Sport werden Trainer nun einmal an Resultaten gemessen. Ein Profispieler mehr in der eigenen Auswahl kann da nur vorteilhaft sein. Denn primär zählt nicht die teaminterne Stimmung während der Lehrgänge, sondern die Leistung auf dem Spielfeld. Oder nicht?

Doc dass die FLF jetzt indirekt die gleiche Politik einschlägt, die sie beim rezenten Kongress in Wintger noch bei diversen Clubs angeprangert hat, nämlich die Resultate über alles zu stellen, wird als Makel ewig bestehen bleiben.

 
24 décembre 2014
Le Quotidien
Moris futur Roude Leiw?
 

Nos confrères de L'Avenir du Luxembourg ont révélé dans leur édition de mardi qu'Anthony Moris (photo), actuel troisième gardien du Standard de Liège, serait en passe d'être naturalisé luxembourgeois.

En effet, le portier âgé de 23 ans, originaire d'Arlon, peut prétendre à la naturalisation dans la mesure où son père l'a récemment obtenue. Selon L'Avenir, des contacts auraient été noués avec Paul Philipp, le président de la FLF, et avec Luc Holtz, l'entraîneur de la sélection nationale, que nous n'avons pas réussi à joindre lundi.
 
Dans le cas où il viendrait à obtenir son passeport luxembourgeois, Anthony Moris irait inéluctablement frapper à la porte de la sélection avec le statut de successeur de Jonathan Joubert (34 ans). Et ce, même si Moris traverse une situation compliquée au Standard, puisqu'il ne compte depuis le début de saison que cinq apparitions sur... le banc. D'ailleurs, toujours selon nos confrères de L'Avenir, le jeune homme pourrait prendre dès cet hiver la direction de Saint-Trond où il serait prêtait afin d'avoir le temps de jeu auquel il aspire.

 23 décembre 2013
wort.lu
Un successeur potentiel de Jonathan Joubert en équipe nationale? 
  Anthony Moris (Standard de Liège) a acquis récemment la nationalité grand-ducale
 

Anthony Moris, le futur dernier rempart des Roude Léiwen?

(JFC). - Troisième gardien du Standard de Liège, actuel leader du Championnat de Belgique, le jeune (23 ans) Anthony Moris vient d'acquérir la nationalité luxembourgeoise. L'Habaysien constitue une solution potentielle à la succession de Jonathan Joubert pour Luc Holtz, avec lequel il s'est déjà entretenu par téléphone.

Né à Arlon, Moris (1,85m) porte depuis plusieurs années le maillot du Standard, où il évolue cette saison dans l'ombre du Japonais Kawashima et du Français Thuram, ne constituant donc que le troisième chox de l'entraîneur israélien Guy Luzon entre les perches "rouches".

Moris a en outre évolué au sein de l'équipe nationale belge U19, coachée par Marc Van Geersom.

Le père d'Anthony Moris a quant à lui déjà acquis la nationalité luxembourgeoise.

Assurément, le talentueux gardien de but du Standard pourrait constituer une solution d'avenir en équipe nationale, l'actuel titulaire indétrônable, Jonathan Joubert, est déjà âgé de 34 ans et ne sera pas éternel.