Muller verléisst de Racing
Grettnich iwerhëllt
Centre de Formation de Football
Neien iwerdachten Trainingsterrain
Neuer Vorstand bei der FLF
Léo Hilger gewählt
Jans meilleur défenseur de D1 belge
L'exploit du jeune pro luxembourgeois
Platini zieht Kandidatur zurück!
Keine Chance mehr zu gewinnen.

 

Notre site:
www.profootball.lu
Notre email:

Notre compte:
ING
lu06 0141 9374
4040 0000







 

Dernier changement:
1er février 2016
email:

Notice légale: Profootball © 


logo-profootball-web180x57 
cette page est
parrainée par:
 logo-pascalwagner-180x76web

 

leonletsch-24web
 
 

Léon Letsch :

son tour de "Frantz" comme footballeur:

Mamer-Spora-Roubaix

Léon Letsch marque de la tête/Luxembourg-Angleterre amateurs/(3-1)/24 mai 1959     
 

Né à Mamer, le 23 mai 1927, Léon Letsch est marié avec la fille Nicole de Nicolas Frantz (vainqueur du Tour de France en 1927 et 1928) et père de deux enfants. En 1943, il débuta, sur le poste de demi-gauche, dans l'équipe de football des juniors du C.A. Spora Luxembourg, dont le nom avait été changé en « Moselland 07 » sous l'Occupation allemande

Titulaire de l'équipe fanion du Spora dès l'âge de 18 ans, il a évolué constamment dans la ligne des avants, soit comme avant-centre, soit comme ailier gauche. Il fut le type même du puncheur rapide, toujours attiré par le but adverse, et bien vite il devint un buteur redoutable et réputé au Grand-Duché.

Au cours de sa longue carrière auprès du club de la capitale, il réussira à marquer 102 buts en 210 rencontres officielles.

Il remporta à trois reprises le titre de champion national avec ses équipiers du Spora, ainsi que deux succès en finale de la Coupe de Luxembourg.

Son meilleur souvenir des compétitions européennes restera la surprenante victoire de son club, au stade municipal de Luxembourg, contre la prestigieuse équipe allemande de Borussia Dortmund, en Coupe d'Europe des clubs champions 1956.

Une autre date que Léon Letsch gardera toujours en mémoire est le 9 mai 1961 : c'était le match de barrage, pour le titre de champion, que le Spora gagna contre Jeunesse Esch, devant 9000 spectateurs au Stade Emile Mayrisch. Ce fut en même temps son dernier match officiel et, quelques jours plus tard, il mit également  un point final à sa carrière internationale, avec la rencontre Luxembourg-France amateurs, à Longwy.

Léon Letsch eut l'honneur de défendre les couleurs de son pays lors de 65 rencontres, dont 48 en équipe nationale A et 17 dans la sélection B, et il y inscrivait en tout 11 buts.

Aux Jeux Olympiques de 1952, à Helsinki, il contribua par 2 buts à la victoire inattendue contre l'Angleterre (5-2), alors qu'au tour suivant, la formation grand-ducale ne s'inclina que par un but d'écart devant le Brésil.

Il participa aussi aux Jeux Universitaires à Paris (1947), Merano (1949) et Luxembourg (1951), et fut sélectionné plusieurs fois pour les championnats internationaux militaires.


leonletsch-23web

A la tête de la sélection nationale / Luxembourg - Belgique B / 2 mars 1958 (1-2)
Léon Letsch, capitaine,  suivi de Steffen, Mond, Brosius, Dimmer, Konter


Pendant ses études en France, Léon Letsch opéra avec succès à l'aile gauche de l'équipe professionnelle de C.O. Roubaix-Tourcoing, de 1950 à 1953. Il fut rapidement accepté et souvent applaudi par le public du C.O.R.T., tandis que la presse sportive française parla en termes élogieux de ses performances.

Avec l'âge, Léon Letsch gagna en clairvoyance ce qu'il perdit en impétuosité, de sorte qu'il se fit davantage constructeur du jeu que finisseur.À ses qualités de joueur il joignit celles d'un capitaine avisé et pondéré, tant au Spora que dans la sélection nationale. Après avoir pris une retraite bien méritée à 34 ans, il renonça à une carrière d'entraîneur, mais représenta le C.A. Spora au sein de la Fédération Luxembourgeoise de Football, où il oeuvrait pendant 13 années dans la commission des jeunes. Il échangea ses activités de footballeur contre celles de cyclotouriste, et, en 1987, il dévint président du club de son beau-père, le Vélo-Sport de Mamer.

 
leonletsch-22web
 
Léon Letsch avec l'équipe de Roubaix (1950-1953) 

 

Henri Bressler / 3 mars 2007