Centre de Formation de Football
Neien iwerdachten Trainingsterrain
Neuer Vorstand bei der FLF
Léo Hilger gewählt
Jans meilleur défenseur de D1 belge
L'exploit du jeune pro luxembourgeois
Platini zieht Kandidatur zurück!
Keine Chance mehr zu gewinnen.

 

Notre site:
www.profootball.lu
Notre email:

Notre compte:
ING
lu06 0141 9374
4040 0000







 

Dernier changement:
1er février 2016
email:

Notice légale: Profootball © 


 

  

 

 

 

 

MEILLEURS BUTEURS EQUIPE NATIONALE

 

 
 

Joachim a rejoint Pilot, Schmit et Strasser

 Son but contre la Grèce a mis l’attaquant de la sélection à un
but de Camille Dimmer, Roby Langers et Johny Leonard

Le Quotidien 6.11. 2015  

 

En football plus que n’importe où ailleurs, on passe du noir au blanc en un claquement de doigts. Alors que l’on venait de faire ce constat effarant qu’Aurélien Joachim n’avait plus marqué le moindre  but depuis près d’un an (onze mois très exactement), un tacle rageur au bout d’une partie pleine de promesses vendredi, contre la Grèce, a fait basculer le joker de Burton du bon côté de la barrière pour un simple constat mathématique : bien qu’il n’ait plus inscrit le moindre but avec les Roud Léiwen depuis l’Irlande du Nord (victoire 3-2) en septembre 2013, c’est-à-dire il y a plus de 26mois) il est désormais à 7 buts inscrits au niveau international, ce qui le conduit au 14e rang des meilleurs buteurs de l’histoire.

   Joachim avait déjà marqué contre la Gambie (2007), l’Albanie (2011), la Géorgie (2012), la Lituanie, la Russie et l’Irlande du Nord (2013).Et son 7e but sous le maillot luxembourgeois lui octroie un statut à part parce qu’il établit une statistique folle : quand il a marqué, les Roud Léiwen ont gagné 71,5% de leurs matches. Soit cinq sur sept. Phénoménal. Ce garçon, on peut le dire, est absolument décisif.

   Il n’a peut-être, à cet égard, pas encore la place qu’il mérite dans l’histoire du football national. Quatorzième, c’est pas mal, d’autant qu’il est le deuxième meilleur buteur de l’histoire en Coupes d’Europe des clubs (8 buts en 10 matches avec le F91), juste derrière Omar Er Rafik (14 en 20 matches). Mais à 29 ans, il peut encore faire mieux. S’il a attendu sa treizième sélection pour sa première réalisation, rien n’interdit de penser qu’il est capable de conserver ce rythme, d’autant qu’il est physiquement en forme. Il score une fois tous les huit matches en moyenne, soit pas loin d’un but par an.

En vrai, il est le 4e meilleur buteur

   Vendredi, il a rejoint certains très illustres prédécesseurs. Jeff Strasser, Louis Pilot et Ady Schmit (ainsi que Ernest Mengel). Pilot avait eu besoin de 50 sélections pur atteindre ce total, soit guère moins que Joachim. Schmit l’avait fait en 45 apparitions. Le meilleur artilleur du moment est donc plus ou moins dans es temps identiques, même s’il fait un peu moins bien. Il va donc désormais s’attaquer à d’autres monstres scrés, qui culminent à 8 buts : Camille Dimmer (23 sél.), Roby Langers (73 sél.) et Johny Leonard (32 sél.), rien que ça. Et si jamais il lui prend l’idée saugrenue de mettre une fois, pour rire, plus d’un but en une seule partie, ce sont les Nico Braun ou autres Gilbert Dussier et Jules Gales qui pourront se mettre à trembler. À la limite, certains peuvent même se considérer comme dépassés par l’ancien joueur de Differdange et du F91, passé pro il y a quatre ans désormais, puisque la majeure partie de leurs buts ont été inscrits à une époque, des années 20 aux années 70, où l’on affrontait régulièrement des équipes « B » ou « amateur », ce qui limite tout de même un peu la portée de leur total de buts. Joachim dans ces conditions, n’est plus très loin d’être l’un des plus grands, si ce n’est LE plus grand. D’ailleurs, il n’est aujourd’hui à 7 buts parce que le plus beau qu’il ait jamais inscrit pour son pays, un missile de 30 mètres qui battait l’un des meilleurs gardiens actuels du monde, le Belge Thibaut Courtois, le 29 mai 2014, ne peut pas compter, le résultat du match ayant été annulé…

 

 

 

Les meilleurs buteurs de l'équipe nationale

en octobre 2016

 
         
  Nom Buts Sélections Buts/Sélections
         
1. Léon MART 16 24 0.67
2. Gusty KEMP 15 21 0.71
3. Camille LIBAR 14 24 0.58
4. Nicolas KETTEL 13 56 0.23
5. François MULLER 12 29 0.41
6. Léon LETSCH 11 53 0.21
7. Nico BRAUN 9 40 0.23
  Gilbert DUSSIER 9 39 0.23
  Jules GALES 9 26 0.35
  Robert THEISSEN 9 12 0.75
11. Camille DIMMER 8 23 0.35
  Aurélien JOACHIM 8 64 0.13
  Roby LANGERS 8 73 0.11
  Johny LEONARD 8 32 0.25
15.  Jeff STRASSER 7 98 0.07
  Ernest MENGEL 7 28 0.25
  Louis PILOT 7 50 0.14
  Ady SCHMIT 7 45 0.16